10 conseils pour éviter, prévenir et vivre avec le diabète

10 conseils pour éviter, prévenir et vivre avec le diabète

 

Véritable maladie de civilisation, le diabète concerne un peu plus de monde chaque année. Aujourd’hui, on estime que 4 % de la population en souffrent. Une grande majorité, malheureusement, l’ignorent.

 

Pourtant, cette maladie peut se prévenir et possède des traitements efficaces. Faute de soins cependant, elle peut entraîner de graves complications. Voyons ensemble 10 conseils pour éviter, prévenir et vivre avec le diabète.

 

Diabète et diabète

 

Lorsque l’on parle de diabète, il faut distinguer 2 types de maladies. D’une part le diabète de type 1 et d’autre part le diabète de type 2.

 

Le diabète de type 1 se développe généralement pendant l’enfance. Il est du à une absence de fabrication de l’insuline. Il concerne environ 10 % des cas de diabètes globaux.

 

Le diabète de type 2 a longtemps été appelé diabète gras. Il se développe progressivement et entraîne une insensibilité à l’insuline. Il y a quelques dizaines d’années, il touchait uniquement les personnes âgées, mais aujourd’hui, on peut déjà le voir apparaître chez les adolescents. Ce diabète est plus insidieux. Heureusement, avec quelques conseils simples, il est possible de retarder son apparition voire de l’éviter totalement.

 

L’activité physique

 

En prévention de l’apparition du diabète, l’activité physique joue un rôle primordial. Non seulement elle peut retarder voir empêcher l’apparition de la maladie, mais elle peut également améliorer les performances d’un traitement.

 

Le rôle de l’activité physique est relativement simple à comprendre. Lorsque l’on fait une activité sportive, on utilise activement ses muscles. Afin de fonctionner correctement, les muscles captent le sucre présent dans le sang et les cellules deviennent plus sensibles à l’insuline.

 

De plus, l’activité physique a un effet positif sur les graisses viscérales. Ces graisses, en trop grande quantité, favorisent l’inflammation et aggravent la résistance à l’insuline. Par conséquent, une diminution des graisses du ventre entraîne simultanément une meilleure utilisation de l’insuline.

 

Perdre du poids

 

Qu’il soit question de diabète ou de nombreuses autres maladies, le surpoids est bien souvent mis en cause. En effet, la graisse, et principalement la graisse viscérale, est particulièrement néfaste pour le fonctionnement d’un certain nombre d’organes.

 

Un grand nombre d’études scientifiques sérieuses ont mis en évidence que les cellules graisseuses viscérales participent à la régulation des hormones et des mécanismes inflammatoires. Mais voilà, lorsqu’elles sont en trop grand nombre, elles se dérèglent et augmentent le risque de diabète.

 

Choisir ses aliments

 

Des chercheurs de l’école de santé publique de Harvard ont mis en lumière que la consommation d’aliments à index glycémiques bas permet au corps de se protéger du diabète.

 

L’index glycémique indique l’impact qu’un aliment a sur le taux de sucre sanguin. Ainsi, les aliments forts sucrés, quelque soit le type de sucre, provoquent une forte production d’insuline.

 

Si ces aliments sont, à titre occasionnel, absolument inoffensifs, c’est l’accumulation qui provoque la résistance à l’insuline. Par conséquent, il est préférable d’en consommer peu voir pas du tout si l’on est déjà diabétique.

 

J’ai effectué des recherches et j’ai trouvé un bon livre qui propose 154 recettes faciles pour diabétiques afin d’améliorer la vie de ceux ou celles qui en ont besoin au quotidien.

 

Variez les végétaux

 

La diététique actuelle est formelle sur l’utilité de manger plusieurs portions de fruits et légumes par jour. Des études récentes ont mis en lumière que la consommation de 6 portions de végétaux par jour pourrait réduire le risque de diabète de type 2 de 21 % environ. Mieux encore, une large variété de fruits et légumes différents permettraient d’augmenter cette réduction de risque de 19 % supplémentaires.

 

L’explication la plus communément admise est que la majorité des végétaux comportent non seulement des vitamines et des minéraux mais également des antioxydants qui leur sont propres. C’est l’accumulation de ces antioxydants qui aurait un effet protecteur sur les cellules.

 

Les omégas 3

 

Depuis quelques années déjà, de nombreuses études ont dévoilé l’importance des omégas 3 dans la bonne santé. Le rôle principal des omégas 3 serait de protéger le corps contre l’inflammation excessive.

 

Cette inflammation est un des facteurs de développement du diabète de type 2. Le fait de consommer des omégas 3, de bonne qualité et en suffisance, protégerait de l’apparition du diabète. Il est vivement recommandé d’associer la consommation d’oméga 3 à celle de fruits et légumes.

 

Prendre le temps

 

Les rythmes de vie actuels nous empêchent bien souvent de prendre le temps. Et c’est vraiment dommage ! En effet, des études démontrent que les personnes qui mangent vite ont plus de risques de développer un diabète de type 2.

 

Si les raisons demeurent obscures, des pistes sérieuses sont néanmoins avancées par les scientifiques. D’une part, certains chercheurs pensent que lorsque l’on mange rapidement on augmente également très rapidement la glycémie.

 

D’autre part, certains scientifiques pensent qu’une alimentation trop rapide perturbe les hormones de satiété comme la ghréline et la leptine. Cela engendrerait de l’inflammation et favoriserait la prise de poids. 2 facteurs extrêmement important dans l’apparition du diabète de type 2.

 

Garder sa glycémie en vue

 

Malheureusement, beaucoup de personnes diabétiques de type 2 l’ignorent totalement. La maladie provoque peu de symptômes et est généralement découverte au cours d’analyses banales.

 

Pour prévenir la maladie il faut donc faire des analyses régulières afin de déceler les anomalies de la glycémie avant que celles-ci ne soient irréversibles. Un taux qui dépasse 1 g par litre de sang est déjà considéré comme préoccupant même si l’on est déclaré diabétique qu’à partir d’une glycémie à jeun supérieure à 1,26 g.

 

Une prise en charge rapide permet bien souvent d’éviter les effets secondaires de la maladie.

 

Modérer l’alcool

 

Si la consommation modérée d’alcool en elle-même n’a pas de lien direct avec le développement du diabète de type 2, celle-ci peut cependant en accroître les risques. En effet, boire de l’alcool de façon régulière affecte la glycémie, les triglycérides et bien entendu favorise la prise de poids.

 

Ces facteurs sont particulièrement dangereux pour les personnes qui présentent un risque de diabète ou qui ont déjà développé la maladie. Dans tous les cas, les diabétiques éviteront de prendre de l’alcool.

 

Arrêter de fumer

 

Il n’a jamais été prouvé que le fait de fumer était un facteur d’apparition du diabète de type 2. Toutefois, certaines études récentes démontrent que les fumeurs ont davantage tendance à développer ce type de diabète.

 

Si le lien qui unit tabagisme et diabète n’a pas encore été totalement mis à jour, les médecins tendent à penser que ce sont plutôt les effets secondaires du tabagisme qui aggravent ceux du diabète. Par conséquent, que vous soyez diabétique ou que vous soyez à risque de le devenir, ne prenez pas de risque, passez à l’action et arrêtez de fumer.

 

Réduire le stress

 

Le stress en lui-même ne déclenche pas l’apparition du diabète. Cependant, des études ont démontré qu’il avait des incidences sur la maladie à long terme.

 

En effet, le stress provoque la libération du cortisol, une hormone qui favorise la hausse de la glycémie. Cette réaction physiologique est généralement bien contrôlée. Le problème surgit lorsque le stress devient chronique et que dès lors l’élévation de la glycémie est persistante. C’est à ce moment que le corps pourrait commencer à développer une résistance à l’insuline, et donc un diabète de type 2.

 

De plus, le stress chronique et les maladies qui y sont associées provoquent généralement une diminution de l’activité physique et une augmentation de la malnutrition. En engendrant notamment un gain de poids, tous ses effets collatéraux sont des facteurs de risque du diabète de type 2.

 

Le diabète, et singulièrement le diabète de type 2, est une maladie qui grignote chaque jour davantage de terrain. Néanmoins, en prenant quelques dispositions simples, il est possible de lutter efficacement contre l’envahisseur. Mode de vie plus sain est dès lors le maître mot.

 

Pour rester en bonne santé et ne plus se soucier des hyperglycémies après le repas, cliquer ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page